Métro, boulot, vélo, dodo

Vous avez bien rejoint la ligne SOS détresse, merci de ne pas quitter ça ne sera pas long.

Hier, lundi, première journée de travail. Jeudi dernier, recherche « active », inscription dans une agence de placement : Hunt service. Après pleins de papiers remplis, passons aux tests de mathématique (mathéma quoi ???? pour rappel Mymie et les maths ça fait 00000000 !. La petite palpitation, surtout que téléphone cellulaire interdit ainsi que la calculatrice bouhouhouhou … ) Bon on s’assoit à côté avec Jo et je m’abstiens de tricher. Les pourcentages et les divisions je les sautent d’emblée, je fais les problèmes du genre : 6 casquettes coutent 21 dollars combien couterait 7 casquettes whouuuu ! Je termine assez rapidement, est ce parce que j’ai laissé des exercices vides ou parce que je suis rapide ? La dame de l’accueil me félicite pour ma rapidité (sans avoir vu mon test) … Et là sans suit une attente interminable, mon Jonathan assis, la tête basse, le regard sur sa feuille l’air hébétté, 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes, 20 minutes, 25 minutes !!!! je commence à me dire qu’il y a un problème, c’est lui qui a fait S, c’était quand même pas si compliqué ! Note pour après : nous n’avons pas eu les mêmes tests hahah, Jonathan a un peu bloqué sur plusieurs divisions à virgule, qu’il a réussi à terminé (sans erreur) ! Bref entretien avec notre « conseillé », très rapide, en synthèse : « nous n’avons pas de travail en ce moment …  »

Le lendemain (vendredi pour ceux qui suivent), coup de fil, Monsieur HANNA, ça vous dit de travailler à partir de lundi avec votre femme ? 7H 15H30 dans une entreprise de production de pâtisserie …

Hier, lundi matin, 8h00. Rendez vous avec la madame de l’hygiène, ici c’est comme l’hôpital (haaa tiens) objectif zéro bactérie, lavage de mains +++, blouse, calot sur la tête, comme on est beaux. Rencontre avec Alain notre superviseur, un pâtissier Bordelais immigré à Québec depuis 20 ans. Je resterai avec lui toute la journée tandis que Jonathan ira avec le clan des Vietnamiens faire des croissants. J’avais souvent lu sur des forums etc que le premier job au Canada il fallait accepter de repartir en bas de l’échelle. Hé bien, nous sommes même au sous sol de l’échelle. L’entreprise fabrique de grosses, que dis je d’énormes quantités de desserts pour le Canada, les Etats unis. Autant dire tout de suite, pas de la grande qualité. Entre aujourd’hui et hier, nous avons fait un nombres incalculables de croissants (5320 juste aujourd’hui !!!!!!!), de tartes, de pâte à choux, de crème au beurre, à en être écœurée du sucré oui car à la cafétéria les desserts sont gratuits et à volonté … C’est le travail le plus difficile que j’ai eu à faire, déjà il faut rester debout entre 8 et 9 heures d’affilés, les plaques de desserts sont lourdes, remplir 100 fois des poches à douilles avec de la pâte à choux est bien crevant, rentrer et sortir des congélateurs à -40 degrés …  et j’en passe … Sérieusement, même en me disant que c’est pour encore 6 semaines + les trois jours de cette semaine, j’ai l’impression que je n’y survivrai pas … J’essaie de me motiver en regardant Jonathan qui n’est pas plus inspiré que moi (heureusement demain il a un rendez vous pour un poste de soudeur dans une boite de clim, apparemment ça fait un moment que le patron cherche quelqu’un qui sait souder le cuivre donc il est hyper intéressé par Jonathan et le salaire est bien), alors je pense au 15 juillet et à notre départ en road trip, ou au soleil, à la plage, à être allongée, mais ça ne marche pas à tout les coups … Par contre c’est bien sympathique de travailler ensemble, on prend notre pause déjeuner ensemble, aujourd’hui on a même travaillé toute la journée ensemble, on se rapproche encore différemment et puis de mon côté au moins ça évite que certains éléments masculins me tournent autour …

Voili voilà, merci d’avoir lu jusqu’au bout ce SOS détresse.

On aurait aimé prendre certaines choses en photo, mais à l’intérieur de l’enceinte de production, aucune téléphone ou ipad n’est toléré … et puis j’avais amené l’appareil aujourd’hui mais j’étais tellement pressée de sortir que j’ai abandonné l’idée.

On va vite se coucher parce que demain le réveil va sonner à 5h00 et il va falloir être d’attaque surtout que nous changeons d’équipe, de mon côté je vais me motiver en pensant au chèque qu’on aura jeudi car oui ici nous sommes payé chaque semaine !

Publicités

2 réflexions sur “Métro, boulot, vélo, dodo

  1. Les changements de rythme ! c’est sympa aussi …. bon j’avoue se lever à 5h le matin j’apprécierai moins. Les bonnes odeurs !!! faut pas que ça vous dégoûte non plus ! Allez bon courage ! bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s